Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 02 mai 2015

DANS MON PERISCOPE

 

photographie

Le paysage.

S32.JPG

Ces deux images ne sont pas des sténopés. Elles sont obtenues sans aucun artifice technique, simplement recadrées. 

photographie

 

 

******************************************

On entrouvre le vieil homme

Pour exhumer le paradis

Peut-être est-on autorisé

L’enfant ne comprend pas

Il faut que le silence

Impose d’être soi

Quand la vie reprendra

Il pourra respirer à nouveau

Derrière son rideau

Le ciel qu'il façonnait

 

vendredi, 01 mai 2015

DANS MON PERISCOPE

S6.JPG

Ah tiens, on aperçoit une cheminée.

VISUEL.JPG

Ça se précise !CARTE NON POSTALE.JPG

 ***********************************

C’est un peintre sur chemin

Dessinant avec les pieds

L’aube des aventures

Un soleil tangentiel

Eclaire une étendue de blé

Des reliefs légers

A peine est permise une brume

Et plutôt que le clair-obscur 

Le flou du regard

lundi, 27 avril 2015

PHOTOGRAPHIE

Lyon, sans doute place des Jacobins, j'ai oublié.2 POIGNEE PORTE.jpg

dimanche, 26 avril 2015

PHOTOGRAPHIE

photographie,école,france,société,réforme scolaire,collège,najat vallaud-belkacem,manuel valls,françois hollande,latin grec,jamel debbouze,

Dans un musée dijonnais.

***************************************

Tout va mieux : le sauvetage de l'école française se poursuit dans la joie et la bonne humeur. La réforme du collège comporte des innovations décisives qui vont, personne n'en doute, améliorer prodigieusement le niveau des élèves (youkaïdi, youkaïda !). Najat Vallaud-Belkacem, fortement appuyée par Manuel Valls, va introduire au niveau du collège des options d'enseignement dans lesquelles les gamins pourront piocher au gré de leurs préférences (au gué, au gué !). C'est ainsi que sur le même présentoir, ils se verront offrir à égalité le latin, le grec et l'improvisation selon Jamel Debbouze. Enfin une décision politique fondamentale. Soyons convaincus qu'il s'agit d'un Progrès déterminant.

Alléluia !

*****************************************

Dans le même temps, l'inépuisable ingéniosité lexicale des inventeurs de pédagogie s'en donne à cœur joie. On savait qu'en éducation physique, il ne fallait plus dire « ballon », mot vulgaire, devenu ringard et dépassé, mais « référentiel bondissant ». Dans ce domaine, l'innovation fait rage. En technologie, les cycles scolaires délivrent un enseignement « de manière spiralaire et curriculaire ». De même, les élèves ne devront plus « nager », mais « traverser l'eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête ». Mais surtout pas dans une piscine, mais dans un « milieu aquatique profond standardisé ». Bravo : « piscine », ça fait antédiluvien, tout le monde est d'accord. Tout ce langage limpide émane du Conseil supérieur des programmes. 

*****************************************

On ne peut pas dire que les fonctionnaires du ministère de l'Education nationale sont payés à rien foutre, où ceux qui partent en avance croisent ceux qui arrivent en retard. Ils travaillent même d'arrache-pied. 

Vous savez quoi ? 

L'école française est sauvée.

vendredi, 24 avril 2015

PHOTOGRAPHIE

2 TERRASSES.jpg

jeudi, 23 avril 2015

PHOTOGRAPHIE

 

photographie,lyon

Lyon, quelque part dans la presqu'île.

mercredi, 22 avril 2015

LES GALETS DE MARC AVERLY

Marc Averly est un passionné du travail du bois. Les beautés de la matière sont une source inépuisable de joie sensorielle. Ci-dessous de haut en bas, on trouve le noyer noir, le sapin gutte, le filaire, le wenge, l'oranger des osages et le hêtre.

Marc Averly vous dira tout, si vous lui demandez gentiment, sur l'oranger des Osages. Que les Osages sont une tribu amérindienne. Que l'Osage est un affluent du Mississipi. Que le fruit de cet oranger, qui se rabougrit drôlement quand on le fait sécher, est impropre à la consommation, et qu'il produit une espèce de latex qui jaunit au contact de l'air.

Pour ce qui est du wenge (le plus sombre de la série), je connais un joueur de oud dont les lamelles de la caisse de l'instrument (fabriqué par un maître de la lutherie tunisienne) sont façonnées dans cette essence. Il paraît que c'est rare, parce que difficile.

marc averly,travail du bois,photographie,oranger des osages,noyer noir,sapin gutte,wenge,hêtre,osages amérindiens

Sculpture, agencements, objets, aménagements, tout est bon dans le bois pour faire flèche. Il s'appelle MARC AVERLY (on peut cliquer, pour 6'52", en oubliant la niaiserie de Noëlle Bréham).

AVERLY 1.jpg

AVERLY 2.jpg

AVERLY 3.jpg

 

 

marc averly,travail du bois,photographie,oranger des osages,noyer noir,sapin gutte,wenge,hêtre,osages amérindiens

mardi, 21 avril 2015

LA LUMIÈRE AU TRAVAIL

CHOIX 1.JPG

Image simplement recadrée. 

dimanche, 19 avril 2015

PHOTOGRAPHIE

0061.JPG

samedi, 18 avril 2015

FACE ET PROFIL

TÊTE FACE.JPG

Je ne m'en lasse pas, de cette tête en verre de chez Kosta Boda.

Eh oui, que voulez-vous, je n'y peux rien : « La Treizième revient... C'est encor la Première ».

Gérard de Nerval

TÊTE PROFIL.JPG

 

lundi, 13 avril 2015

LA LUMIÈRE ET LES OBJETS

photographie

photographie

dimanche, 12 avril 2015

LA LUMIÈRE ET LES OBJETS

024.JPG

0121.JPG

samedi, 11 avril 2015

C'EST VRAIMENT LE PRINTEMPS

JONQUILLES8.JPG

NAÎTRE

003.JPG

Le satin velouté de l’ivoire, le caressant de la lumière ajoutent encore à la tendresse du regard de Marie sur son fils. J’observe que les fossettes aux joues de Jésus répondent à celles qui creusent délicatement la chair des mains potelées de la Vierge.

NINA 1.JPG

Celle-ci s'appelle Nina (fiche technique : 10 avril 2015 ; 15 h. ; 3,370 k.). Ce n'est pas le petit Jésus, mais je préfère. La mère ne s'appelle pas Marie, ni le père Joseph. Longue vie à Nina ! 

Voilà ce que je dis, moi. 

vendredi, 10 avril 2015

PHOTOGRAPHIE

010.JPG

Un recadrage est l'unique modification apportée à ces images.

013.JPG

 Oui, je sais, il faudrait que je vous dise ce que c'est.

Mais voilà ....

jeudi, 09 avril 2015

UNE PETITE GUEULE BIEN SYMPATHIQUE

KOSTA BODA 391.JPG

Je ne me lasse pas de l’infinie variété des façons qu'invente sans cesse la lumière pour traverser ce simple objet en verre, sorti de la fabrique Kosta Boda, que quelqu’un que j’aime m’a offert il y a quelques années.

Moralité du jour : « Les amoureux du Bien Public avaient des p'tites gueules bien sympathiques ». Requiescant in pace.

Merci Tonton Georges. Et avec mes excuses.

dimanche, 05 avril 2015

PHOTO-GRAPHISME

 

LETTRE B 2.JPG

Élargissement de la photo du 2 avril.

jeudi, 02 avril 2015

PHOTO-GRAPHISME

 

photographie

Image sans autre retouche que le recadrage.

samedi, 28 mars 2015

UNE GUEULE BIENVEILLANTE

QUELQUES FIGURES (PRESQUE) HUMAINES 2

Barong est un bon dieu : il combat éternellement la déesse du Mal. Elle s'appelle Rangda. Mais ça date de bien avant l'arrivée de George W. Bush, vous savez, ce cinglé qui s'est mis à la tête de la « Croisade » contre « L'Axe du Mal ».

Et puis par ailleurs, je pose la question : qu'attendent les féministes (vous savez, ces combattantes de L'Empire du Bien selon Philippe Muray) pour monter à l'assaut de ces traditions balinaises, odieuses, archaïques, dépassées, patriarcales, et pour tout dire sexistes et machistes (pour faire bonne mesure), qui osent faire d'une femme le principe du Mal ? Il faut en finir avec les hommes primitifs. Qu'attend la Civilisation pour y mettre bon ordre ?

La femme tant aimée, à laquelle Baudelaire adressait ce compliment : 

« Oui, telle vous serez, ô la reine des grâces,

Après les derniers sacrements,

Quand vous irez, sous l'herbe et les floraisons grasses,

Moisir parmi les ossements ».

Il est vrai que c'est le même qui écrivait ailleurs : « La femme est bien dans son droit, et même elle accomplit une sorte de devoir en s'appliquant à paraître magique et surnaturelle ; il faut qu'elle étonne, qu'elle charme ; idole, elle doit se dorer pour être adorée. Elle doit donc emprunter à tous les arts les moyens de s'élever au-dessus de la nature pour mieux subjuguer les cœurs et frapper les esprits ».

photographie,barong,bali,tradition

vendredi, 27 mars 2015

UNE BONNE BOUILLE

QUELQUES FIGURES HUMAINES 1

Oui, une bonne bouille, sculptée dans un beau morceau de racine (lui-même sculpté par les eaux), par un des hommes du village d’Oberammergau en Bavière qui participe, comme 2000 autres habitants, chaque année en 0, au spectacle qui perpétue par tradition la représentation de la Passion du Christ, depuis 1634. Le spectacle est intitulé le « Jeu de la Passion ». 

photographie,sculpture,oberammergau,passion du christ

photographie,sculpture,oberammergau,passion du christ

 

 

 

mercredi, 18 mars 2015

OMBRES TRÈS CHINOISES

 

photographie,poésie

« Chaque ombre à son âme reconnaît la lumière. » 

Tristan Tzara

photographie,poésie

« L'ombre de cette fleur vermeille

Et celle de ces joncs pendants,

Paraissent être là dedans

Les songes de l'eau qui sommeille. »

Tristan L'Hermite

lundi, 16 mars 2015

OMBRES AU TABLEAU

OMBRE2.JPG

« Les plus jolies choses du monde, Tom, ne sont que des ombres. »

Charles Dickens.

OMBRE4.JPG

vendredi, 13 mars 2015

OMBRE RADIOGRAPHIQUE

photographie

Le corps est à gauche. La radio est examinable à droite.

dimanche, 08 mars 2015

AMBIANCE EN BLEU ET GRIS

ANNIV 6 PAYSAGE.JPG

Vu depuis les hauteurs de Saint-Laurent-de-Chamousset.

vendredi, 06 mars 2015

NATURE MORTE

PANIER PLEIN.JPG

 

PANIER VIDE.JPG

C'est comme pour les lotions capillaires, les crèmes anti-rides et les régimes amaigrissants : il y a la photo "avant", et puis il y a la photo "après". Même si on ne sait jamais dans quel ordre elles ont été prises en réalité.