Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 27 décembre 2015

TEXTURE ET LUMIERE DE NOËL

photographie

Les photos ci-dessous, quoi qu'il paraisse, sont des photos en couleurs.

photographie

photographie

photographie

photographie

photographie

photographie

vendredi, 18 décembre 2015

FRONTONAS, près CORBEYSSIEU

photographie

FOOT LE TERRAIN.JPG

La "route des marais", entre le terrain de football et le cimetière.

Photo prise le 8 novembre 2015.

photographie

Au même endroit, le 2 novembre 2013.

Derrière le bois de résineux, le camp des "gens du voyage".

photographie

Le soufflet de l'ancienne forge, chez Henriette.

C'était du temps du père.

photographie

Le village, vu du cimetière (photo prise le 2 novembre 2013).

photographie

Le maire du village, devant le monument aux morts, un 11 novembre.

C'était au temps du noir et blanc.

mercredi, 18 novembre 2015

PHOTO SANS MUSIQUE

Ba-ta-clan, à l'origine, est une opérette de Jacques Offenbach. L'action se passe dans un lointain pays de langue chinoise. On y trouve des personnages portant les noms de Fé-ni-han, Ké-ki-ka-ko, Ko-ko-ri-ko, Fé-han-nich-ton. Quand la pièce se termine, tout est bien qui finit bien.

**************************************************************************

Drapeau-France.jpg

*************************************************************************

Ci-dessous, vu dans la "face 6" (disque 3) du coffret Orfeo (Monteverdi) enregistré en 1968 par Michel Corboz, à la tête de l'Ensemble vocal et instrumental de Lausanne. Eric Tappy dans le rôle d'Orphée.

Datation au carbone 14 : époque du vinyle. Ce que c'est qu'un vinyle avant le pressage.

VINYLE.JPG

VINYLE ORFEO.jpg

LE MONDE A TRAVERS LA VITRE

photographie

photographie

004.JPG

LE MONDE A TRAVERS LA VITRE

photographie

 

008 1.JPG

mardi, 17 novembre 2015

QUAND LE DERNIER VERRE SE VIDE ...

... DANS LES BARS D'ADELAÏDE

(cliquer ci-dessus pour entendre cette mémorable chanson (3'50") de 

JACQUES DEBRONCKART)

007.JPG

***********************************************************************************************************************************************************

L'auditeur lambda des informations ne pourra pas dire qu'on ne l'informe pas : les attachés de presse de l'armée ont fait savoir à messieurs et mesdames les journalistes que les avions français ont largué, dans un premier temps, vingt bombes sur des installations de Daech, et dans un deuxième temps seize bombes. L'auditeur lambda est heureux d'entendre messieurs et mesdames les journalistes répercuter très consciencieusement ces informations indispensables.

dimanche, 15 novembre 2015

LE MONDE A TRAVERS LA VITRE

006.JPG

vendredi, 13 novembre 2015

LE MONDE A TRAVERS LA VITRE

006.JPG

jeudi, 12 novembre 2015

MON ART ABSTRAIT

013.JPG

mardi, 10 novembre 2015

LE MONDE A TRAVERS LA VITRE

NUIT.JPG

lundi, 09 novembre 2015

LE MONDE A TRAVERS LA VITRE

Photo prise le 7 novembre à 19h. 11.

Lampadaire éteint.

005.JPG

LE MONDE A TRAVERS LA VITRE

Photo prise le 6 novembre, à 20 h. 22.

Lampadaire allumé.

003.JPG

samedi, 31 octobre 2015

MON ART ABSTRAIT

photographie

 

vendredi, 30 octobre 2015

COMME LA LUNE ?

Photo prise le 29 octobre 2015 à 7h09.018.JPG

lundi, 19 octobre 2015

POUR S'ÉBLOUIR

002.JPG

006.JPG

jeudi, 15 octobre 2015

DROSERA

photographie

006.JPG

samedi, 10 octobre 2015

L'ASPECT DES CHOSES

002 1.JPG

L'ASPECT DES CHOSES

photographie

photographie

002 2.JPG

mercredi, 16 septembre 2015

PAS PHOTOGRAPHE, MAIS ...

1 006.JPG

PAS PHOTOGRAPHE, MAIS ...

1 001.JPG

mardi, 04 août 2015

MON ART ABSTRAIT

*************************

PATTEX 1.jpg

******************************

PATTEX 2.jpg

*******************

 

lundi, 03 août 2015

SENTINELLES DE LA LUNE

Photo prise le 2 août 2015, à 06 heures 16 minutes.

photographie

 

 

 

dimanche, 02 août 2015

MON ART ABSTRAIT

T1.JPG

mercredi, 22 juillet 2015

UN PETIT CROISSANT

Il faut calmer la colère des agriculteurs, en particulier des éleveurs : plus ils travaillent (= plus ils produisent), plus ils s'appauvrissent. Que croyez-vous qu'il faut faire ? Faire en sorte que les conditions de production de viande redeviennent satisfaisantes ? Que les éleveurs puissent vivre de leur métier ? Que nenni ! Pas question ! Vous n'y pensez pas ! Il faut éteindre l'incendie de la colère avant que la grogne sociale ne gagne d'autres secteurs de la société et ne finisse par devenir un problème politique.

François Hollande, Manuel Valls et Stéphane Le Foll sont d'accord : il ne faut surtout pas agir sur la réalité, ni s'attaquer aux causes du problème. Il faut empêcher la colère de s'exprimer. Il faut donc une bonne lance à incendie. Avec quelle eau l'alimenter ? Du liquide ! Ou plutôt des liquidités ! Plein de liquidités ! Hollande va « débloquer des crédits » ! Ensuite, on recommencera à ne pas s'occuper de la situation.

Maintenant, qu'est-ce qu'elle fait, la réalité ? Ne vous en faites pas : elle continue, le moteur ronfle à plein régime ! La situation peut continuer à empirer : Hollande continuera à colmater les brèches dans la coque du navire. Ecopez, les gars ! C'est pas fini !

************************************************

Photo prise le 19 juin 2015 à 22 heures et 9 minutes.004 1.JPG

lundi, 13 juillet 2015

DANSEURS NOIRS DANS LE CIEL

En regardant le ciel, ce soir d'été, en prenant ma photo, je pensais aux deux numéros de La Hulotte que l'excellent Pierre Déom a consacrés au martinet noir. Hommage donc au dessinateur émerveillé et talentueux.

photographie,lyon,martinet noir

 

 

photographie,lyon,martinet noir,revue la hulotte,pierre déom

Martinet s'apprêtant à becqueter du comestible. Admirons le coup de bec, mais surtout de crayon : Pierre Déom is the best.

photographie,lyon,martinet noir,revue la hulotte,pierre déom,boult-aux-boisLe bec de l'engoulevent (alias crapaud volant ou tète-chèvre) s'ouvre encore plus en arrière de l’œil (ci-contre).

Il faut regarder la photo ci-dessous en branchant le son (mais en se bouchant les oreilles, pour les tympans les plus fragiles).

009 2.JPG