Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 12 avril 2019

TRANSPARENCE

photographie,brexit,purcell,dido and aeneas,didon et énée,jupiter,emmanuel macron,philippe sands,france culture

003.JPG

La lumière du jour à travers la carafe (vide).

photographie

Photos en couleur.

***************************

Dans l'actualité.

photographie,brexit,purcell,dido and aeneas,didon et énée,jupiter,emmanuel macron

Brexit or not brexit ? Si vous avez compris ce qui se passe, c'est qu'on vous a mal expliqué. Je pense à l'opéra de Purcell Didon et Enée, et plus précisément au moment où Didon, qui vient d'apprendre le prochain départ de son amant pour l'Italie sur ordre de Jupiter, maudit Enée qui, devant le désespoir et la colère mêlés de la reine, veut désobéir au dieu, et abandonner sa mission de fonder la future capitale du monde pour mieux demeurer fidèle à la parole donnée à la belle reine. Réaction terrible de Didon : 

« By all that good, no more !

All that good you have forswore.

To your promised empire fly.

And let forsaken Dido die. »

(Par tout ce qui est bon, tais-toi ! Tout ce qui est bon, tu en as fait un parjure. Vers l'empire qui t'est promis, fuis. Et laisse Didon abandonnée mourir.)

Et le pauvre héros versatile a beau déclarer qu'il reste auprès d'elle, c'est Didon qui, en fin de compte, le chasse : aux "I'll stay" lamentables d'Enée, elle répond, fière et résolue : "Away ! Away !" ("Fous le camp", ci-dessous 13'08", y compris le célébrissime "Dido's lament").


Dans le débat anglo-européen sur le divorce, qui est Didon ? Qui est Enée ? Et qui dit à l'autre "fous le camp" ? Mais que fait notre Jupiter national dans le bateau ivre ? Et combien de milliards (sur France Culture, Philippe Sands, le juriste international parlait ce matin de plusieurs BILLIONS d'euros) a d'ores et déjà coûtés le Brexit en frais d'avocats (l'accord signé par May et l'Europe fait 600 pages, et 600 pages rédigées par des juristes, dont je doute qu'ils travaillent à l’œil), en salaires de négociateurs et de hauts ou bas fonctionnaires ?

Et c'est moi qui crache au bassinet ?

Ben merde !

Écrire un commentaire